Ayiti, un serious game sur le coût de la vie

31 08 2010

ayiti03

Toute personne, hommes, femmes, enfants, a droit à l’éducation. C’est une des lois universelles des droits de l’homme. L’éducation est l’un des moyens de ne pas être marginalisé et de sortir de la pauvreté en participant pleinement à la collectivité.

Malgré l’obligation aux gouvernements de fournir à la population un enseignement gratuit et obligatoire de qualité, il persiste encore de nombreux enfants privés de cette éducation en raison de la pauvreté qui y règne.

La pauvreté est un grand obstacle à l’éducation, c’est un fait ! Plus d’un milliard de personnes vivent avec moins d’un euro par jour et l’on dénombre plus de cent millions d’enfants n’ayant pas d’éducation et donc dépourvus du droit d’aller à l’école. La majorité d’entre eu vivent en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne.
Les Etats Membres des Nations Unies qui ont opté pour la lutte contre la pauvreté, ont pris le défi que tous les enfants en âge soient inscrits dans une école d’ici 2015.

ayiti01

Son histoire

En 1492, Christophe Colomb débarque sur l’île qui est aujourd’hui Haïti, en revendiquant cette terre pour l’Espagne. Après l’esclavage et les mauvais traitements qui ont décimé la population autochtone, les Espagnols ont commencé à importer des esclaves africains, l’île est devenue par la suite une colonie française mais les résidents africains ont, par une révolution, déclaré leur indépendance en 1804, faisant d’Haïti la premier Nation Libre noire dans le monde. Les Haïtiens nouvellement libérés se trouvaient face à un avenir brillant, mais celui-ci présenterait de nombreux défis.
Un de ces défis était la capacité d’obtenir une éducation.

Malheureusement, ce défi persiste encore aujourd’hui. Il existe quatre principaux obstacles qui empêchent les étudiants haïtiens de recevoir l’éducation qui est leur droit :

  1. L’incapacité à atteindre physiquement une salle de classe reste un grand défi pour nombreux d’entre eux. Ils doivent voyager à travers les montagnes pour certains pour atteindre une école, tandis que d’autres doivent traverser des quartiers dangereux pour pouvoir fréquenter l’école. Les étudiants dans les zones rurales ont accès à moins d’écoles que celles dans les zones urbaines et parfois la distance qu’un enfant doit parcourir pour aller à l’école, est aussi longue à traverser qu’une durée de cours. Ce qui est physiquement impossible.
  2. L’incapacité de payer les frais scolaires. Fréquenter une école est souvent prohibitif : une famille peut ne pas avoir les fonds nécessaires pour envoyer un enfant loin du domicile pour terminer sa scolarité et, compte tenu du niveau général de la pauvreté en Haïti, de nombreuses familles ne peuvent pas se permettre d’envoyer tous leurs enfants à l’école chaque année . Au lieu de cela, ils peuvent choisir de les faire travailler pour gagner de l’argent et aider à soutenir la famille. Ou encore, une maladie imprévue, un accident ou un décès peut exiger les ressources qui avait été prévues pour l’école.
  3. Les bâtiments scolaires sont souvent de mauvaise construction et les classes sont pour la plupart semi ouvertes, ce qui laisse passer le bruit extérieur et empêche la concentration, sans parler du manque de matériel. Certaines écoles n’ont même pas d’électricité, un éclairage adéquat, ou même un tableau et beaucoup n’ont pas de manuels scolaires à jour, les enfants doivent souvent copier les leçons à la main ou se partager un livre entre eux.
  4. Nombreux parents ne sont pas instruits eux-même, ce qui signifie qu’ils sont incapables d’aider leurs enfants à faire leurs travaux scolaires et la plupart des familles n’ont pas les moyens d’apporter une aide extérieure, comme un bon tuteur après l’école. Donc, si un enfant a des questions sur les devoirs, il n’y a personne à qui il ou elle peut se référer.

ayiti02

Ayiti est un serious game qui démontre ainsi brillamment qu’avec des salaires moyens (à échelle locale), une famille ne peut fournir à ses enfants à la fois un semblant d’éducation et boucler ses fins de mois. Et ne parlons même pas de payer des frais médicaux.

Dans Ayiti, vous devrez aider la famille Guinard à améliorer leur vie et recevoir une éducation. Le jeu se déroule sur quatre annés, chaque année étant elles-mêmes subdivisées en quatre saisons. Au début de la saison, vous donnez à chaque membre de la famille un rôle : travail, école ou bénévolat. Une fois que chaque personnage est assigné à un rôle, cliquez, démarrez la saison en cliquant sur le bouton adéquat.
Au cours de la saison, les personnages jouent le rôle qui lui a été attribué. Certaines situations apparaissent occasionnellement et va entraîner un changement sur leurs conditions d’emploi, ce qui vous amènera à les faire travailler dur ou pas. Des événements spéciaux influenceront également la situation financière de la famille.
Chaque membre de la famille a une fiche d’identité reprenant ses critères et statistiques :

  • Beauté – Santé générale.
  • Le bonheur – bien-être émotionnel.
  • Education – L’éducation actuel.

Actions

Information

5 responses

20 09 2010
Meet the 2010 Haitian Presidential Candidates: | Haiti Polls

[…] Ayiti, un serious game sur le coût de la vie « Y'a s'mine de rien joue sérieu… […]

2 09 2010
Anissa

Oui, c’est ce que je me suis dit après coup !
J’ai bien réussi à aller un peu plus loin, ça dépend des coups durs (ou pas) qui tombent aléatoirement !

1 09 2010
Anissa

Ohlalalala ! Ben dis donc, il est intéressant ce jeu, mais j’ai beau essayer, j’ai toute la famille qui tombe gravement malade et se retrouve sans un rond dès la première année -_- J’ai vraiment pas la bonne méthode visiblement !

1 09 2010
Yasmine Kasbi

C’est tout à fait normal et j’ai oublié de le préciser dans mon article. Bien qu’il y ait possibilité de réussir, les chances sont minimes et ce, pour bien démontrer que les difficultés sont présentes et pas évidentes

31 08 2010
Tweets that mention Ayiti, un serious game sur le coût de la vie « Y'a s'mine de rien joue sérieusement -- Topsy.com

[…] This post was mentioned on Twitter by Interaction Games, Yasmine. Yasmine said: Ayiti, un serious game sur le coût de la vie: Toute personne, hommes, femmes, enfants, a droit à l’éducation. C’es… http://bit.ly/9LAydw […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :