4 02 2011

Ce blog a déménagé … Rendez-vous sur www.seriousgame.be





Y’a s’mine de rien clôture

17 12 2010
Source : mumuland.centerblog.net sur centerblog

Source : mumuland.centerblog.net sur centerblog

227 articles, 33 482 visites, 227 commentaires et 349 fans Facebook sont les chiffres répertoriés dans les statistiques du blog depuis son ouverture (Mars 2010) sans compter les messages personnels, souvent très chaleureux, qui m’ont été envoyés en privé via ma boite mail et je tiens à vous remercier tous pour votre fidélité et vos retours qui, sans votre participation, n’aurait sans doute pas son succès actuel.

Rassurez-vous, mon blog ne ferme pas, il déménage ! En cette période de fin d’année, le moment est opportun pour voir d’autres horizons. Il y a quelques mois déjà que j’ai rejoins l’équipe SeriousGame.be et qu’un nouveau site est prévu pour janvier 2011, lequel reprendra entre autres mes articles et ceux à venir.

SeriousGame.be sera plus qu’un site puisqu’il a pour objectif de devenir LE portail francophone de Belgique des Serious Games tant pour les utilisateurs, les commanditaires que les créateurs.

Vous pourrez y trouver une liste d’entreprises qui en réalisent, une base de données de Serious Games, un agenda des conférences et/ou événements au niveau international, le Cluster Twist-Infopole, un forum destiné à l’équipe de traducteurs sur le groupe Facebook et bien d’autres choses encore puisque les projets ne manquent pas.

Pour ce qui est de la page Facebook Serious Games ou Jeux Sérieux, aucun changement pour les abonnés, l’adresse restant la même.

La Première Journée-Conférence en mai dernier avait remporté un vif succès, ce qui prouve un réel intérêt, d’où  l’utilité d’étoffer ce portail qui, j’espère, vous conviendra.

Dès lors, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’années et vous retrouve en 2011 sur SeriousGame.be





Des projets Serious Games naissant en Belgique

6 12 2010

2137729430_11b29f9164_z En juin dernier, TWIST et l’INFOPOLE Cluster TIC  avaient mis sur pied une première rencontre entre acteurs pouvant jouer, de près ou de loin, un rôle dans le domaine du Serious Game. Une initiative née suite au succès remporté lors de la première journée Seriousgame.be.

Cette grappe a pour objectif de réunir différentes compétences autour d’un même projet dans le but de réaliser ces derniers.

La demande est bel et bien existante puisqu’une trentaine d’associations ont été présentes lors de cette première rencontre où chacune d’entre elles ont pu formuler leurs attentes.

3 rencontres ont déjà eu lieu depuis cette première et la dernière, qui s’est déroulée ce 3 décembre consistait à présenter 4 projets en cours de présentation :

  • Slogan "Factor-e, l’usine hypermoderne qui révèle de vrais professionnels"
    Yves Magnan, Forem, responsable du centre Forem Formation de Dinant
    Michel Verstrepen, Forem, service de formation à distance.

    Mise en situation d’opérateurs de production, d’agents de maintenance, d’automaticiens (Industrie)…
    Au travers :
    – de mises en situations pratiques dans un hall de production de 300m² et de mises en situations via des simulateurs, des visites virtuelles, un laboratoire ‘e-training’ …
    – de ressources pédagogiques innovantes ( visite virtuelle 3D, 3D relief, simulateurs 3D, bancs de tests, bornes interactives, portique ‘touchless’, réalité augmentée, SERIOUS GAMES, caméras IP)

  • L’entrepreneur wallon est perdu dans un labyrinthe (celui de la société) et veut atteindre le Graal (la réalisation de son projet).
    Xavier Lepot – Agence de Stimulation Technologique

    Un peu partout, il y a des personnes qui peuvent l’aider, mais sont-elles les plus adéquates, sont-elles vraiment ressources, ont-elles de bons outils ? L’entrepreneur teste, avance ou recule, sa quête du graal progresse ou régresse.

  • Le Campus Virtuel en Gestion (CVG)
    Dominique RORIVE – Campus Virtuel en Gestion

    Consortium entre les 3 écoles de Gestion en Communauté française : HEC-ULg, Solvay-ULB, LSM-UCL, propose un programme de formation continue pour des adultes diplômés de l’enseignement universitaire : "Online Executive Master in Management".
    Ce programme a comme particularité d’être en blended-learning (80% à distance – 20% en présentiel) et propose un parcours de formation de 60 crédits ECTS (équivalent à 1440h de formation) réparti sur 2 années civiles. Le projet de Serious Game concerne la fin du parcours de formation : proposer un Business Game aux participants leur permettant d’appliquer, au sein d’une entreprise virtuelle, les différentes notions apprises tout au long du processus.
    Le but de ce jeu serait de tester les apprenants sur les compétences acquises en termes de gestion, tant sur les fonctions de production, commerciale, financière et GRH de l’entreprise.
    Il existe à l’heure actuelle des Business Games utilisés par les écoles de gestion, sorte de grand jeu réalisé dans le cadre d’un séminaire résidentiel qui se déroule sur plusieurs journées et coordonné par un programme informatique piloté par le professeur. Ce logiciel permet d’encoder les données venant des étudiants, les traiter et produire une série d’outputs concernant les impacts des décisions prises sur l’entreprise.

  • Nouveaux arrivants dans un des métiers de l’administration fédérale
    Jean-Marc EVERARD – Institut de Formation de l’Administration Fédérale

    Le serious game envisagé s’adresse aux nouveaux arrivants dans un des métiers de l’administration fédérale et fait partie d’un trajet de formation comprenant des moments axés sur les matières administratives et d’autres envisageant davantage les compétences comportementales et la création de réseaux.
    Le jeu a pour but la découverte des différentes composantes de l’administration fédérale (Services publics fédéraux, Organismes d’intérêt public, instituts scientifiques etc.) et ses différents métiers. A travers une quête effectuée en petit groupe, les participants devront reconstituer un dossier perdu en fonction de choix faits au départ du jeu. Pour ce faire, ils devront remplir des petites missions confiées par les différents départements et demandant des capacités à développer au fur et à mesure. Ils seront aidé en s’adressant aux bon services, parfois en tant que clients, parfois en tant que collègue. Les autres participants sont également une aide possible pour le groupe.





Les Serious Games à Durbuy

29 11 2010

durbuy01 Dans le cadre de La Journée Internet annuelle des 26 et 27 novembre 2010, organisée par l’Espace Public Numérique de la commune de Durbuy géré par Monsieur Philippe Gillon, un stand a été consacré aux Serious Games où j’ai pu faire découvrir au public ces outils d’apprentissage et leurs privilèges.

Le vendredi était consacré aux écoles primaires de l’entité où les enfants ont pu découvrir Neurodyssée, présenté dans un article précédent et dont Belle-Productions vient tout juste de recevoir le Trophée Prix Spécial du jury Serious Game Expo 2010.
durbuy02 C’est avec grand joie que les enfants se sont mis dans la peau d’Extra-Terrestres pour connaître un peu mieux l’Europe. Histoire, géographique, coutumes, musique, gastronomie, patrimoine, etc… nombreuses matières du programme scolaire ont fait l’objet d’une approche culturelle de manière ludique pour le plus grand plaisir des enfants qui ne s’en lassaient pas.

Le samedi a été, lui, consacré à un plus large public. Sous forme d’atelier/conférence, les enfants et les adultes ont pu tester différents jeux et découvrir ce en quoi les Serious Games peuvent être bénéfiques dans nombreux domaines.

durbuy03 En quoi les jeux sont bénéfiques à notre développement ? Comment apprend-t-on ? Que cherche à faire le cerveau humain ? Qu’est-ce qui fait qu’un jeu présente un attrait pour un joueur et est capable de le divertir, de le distraire ? Présentation de quelques études de cas : Histoire de Hérodote, European Schoolnet, Théorie de Jane McGonigal de l’Institut pour le Futur . Pourquoi sommes-nous meilleurs au jeu que dans la vie ? Qu’y a-t-il dans les jeux qui fassent que l’on pense pouvoir tout accomplir ? Comment pouvons-nous transposer ces sentiments du jeu dans notre travail quotidien ? Beaucoup de questions et sujets ont été abordés lesquelles ont pu convaincre le public de l’avantage des Serious Games.

durbuy05 Une dizaine d’ordinateurs étaient à la disposition du public afin de leur permettre de tester certains outils : Food Force, destiné à sensibiliser aux problèmes de la faim dans le monde et de découvrir le travail du PAM (Programme Alimentaire Mondiale), Envers et Contre Tout qui vous met dans la peau d’un réfugié et vous permet ainsi de mieux approcher les difficultés qui en incombent., PING, un Serious Game sur la pauvreté, Neurodyssée, Sethi et le Chevalier Félon pour permettre aux enfants de découvrir le Moyen-Age, et enfin, Les Secrets d’Ombyliss pour sensibiliser aux situations handicapantes dans notre société, Serious Games dont ils ont eu le privilège de tester en avant-première puisqu’il ne sortira qu’en décembre et que j’aurai le plaisir de vous présenter lors de sa sortie officielle.





Les Serious Games à Durbuy

22 11 2010

durbuy La ville de Durbuy organise les 26 et 27 novembre 2010 ses Journées de l’Internet.

Dans le cadre de ces journées, j’ai l’honneur et le plaisir d’animer des ateliers pour enfants le vendredi 26 ainsi qu’une conférence sur les Serious Games le samedi 27 à 15h30 ouvert gratuitement à tous publics.

Durant la journée du samedi, vous aurez l’opportunité de découvrir les nombreuses facettes que recouvre Internet par différents ateliers et conférences.

Atelier photos, travaux des élèves de l’EPN géré par Philippe Gillon, atelier sur la carte d’identité électronique, atelier trucs et astuces, et cyber café, … tous ces ateliers sont accessibles gratuitement durant l’après-midi.

Une conférence  à 15h sur les dangers de l’Internet et Facebook sera présentée par la criminologue Christine de Scheemacker de l’Université de Liège et par Philippe Gillon, Animateur et responsable EPN.

Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à nous rendre visite 😉





Conférence « Le jeu vidéo en pleine mutation »

16 11 2010

sfrplayer Digitalarti en partenariat avec SFR organise une conférence le lundi 22 Novembre 2010 à 19h, rue Trochet, 9 à Paris, intitulée Le jeu vidéo en pleine mutation  dans le cadre de SFR PLAYER 2010 qui se du 16 novembre au 2 décembre.

Des réseaux sociaux au Cloud computing, la 3D, la TV connectée ou les tablettes, interactivité…une série d’innovations bouleversent le jeu en ligne. Quelles nouvelles expériences nous promettent-elles ? Comment industriels et créatifs abordent ces nouvelles opportunités ?

Animateur : Annick Rivoire, fondatrice de Poptronics et  responsable des contenus éditoriaux de l’exposition MuseoGames – une histoire à rejouer au Musée des Arts et Métiers.

Intervenants :

– Margherita Balzerani, commissaire d’exposition et fondatrice du festival Atopic.

– Abdel Bounane, Directeur de la publication et de la rédaction du Magazine Amusement.

– Stéphane Natkin, Auteur de l’essai Jeux vidéo et médias du XXIe siècle, professeur et membre du conseil d’administration du Conservatoire national des Arts et Métiers, directeur de l’école du jeu vidéo d’Angoulême. 

– Philippe Ulrich, fondateur de Cryo Interactive et de la société MXP4

S’inscrire dès maintenant à la conférence : http://public.resa.sfrplayer2010.com/

Plus d’informations : http://www.digitalarti.com/fr/blog/player





Serious Games multilingues

9 11 2010

pics_web_multilingue

Aujourd’hui, exceptionnellement, je ne vais pas vous présenter un jeu comme à l’habitude mais vous présenter un projet des plus intéressants qui a vu le le jour il y a peu.

C’est en discutant avec Marco Bertolini, Coach et Formateur chez Lingua Franca Academy sur les outils web 2.0 suite à mon article Le chacun pour soi, c’est démodé où il m’expliquait son expérience dans le travail collaboratif sur la traduction du logiciel Mindmapping et les vidéos de TED que je lui ai fait part de mon souhait de voir une collaboration similaire pour la traduction de Serious Games.

Ni une ni deux, Marco Bertolini, très enthousiaste, m’a suggéré de lancer le mouvement, c’est pourquoi nous avons ouvert un groupe sur Facebook et lancé une annonce aussitôt.

En moins d’une semaine, le groupe s’est constitué de 9 personnes du Danemark, de France, et de Belgique, concepteurs, linguistes ou autres disciplines maniant le danois, l’anglais, l’allemand et le français.

Kim LarsenSimon Bachelier, Shadia Ramsahye, Julien Llanas, Claudia Arpaia Formazione, Pascal Delamaire nous ont rejoint, Marco Bertolini et moi-même pour travailler sur 3rdworldfarmer, le Serious Game conçu par Frederik Hermund, que je vous ai présenté dans Exploitez une ferme du tiers-monde et ce, bénévolement.

Beaucoup de lecteurs me demandent souvent, lorsque je publie un Serious Games en anglais, s’il n’existe pas la version française. Il est vrai que si vous utilisez un jeu sérieux  dans un cadre éducatif, c’est quand même beaucoup plus confortable de l’avoir dans sa langue natale, malgré qu’un enfant se débrouille très bien et ne semble pas être dérangé par l’anglais s’il n’y a pas trop de textes à lire.

Cela faisait un moment que l’idée me taraudait d’autant plus que nombreuses collaborations au niveau européen ont vu le jour. Sur Linkedin, les échanges, idées, avis, débats foisonnent sur les Serious Games via les quatre coins de l’Europe, Un cluster, organisé par Infopole a vu le jour entre partenaires français et belges. Un autre cluster a été créé par le SGI à Londres ou encore Le Cluster Rhône-Alpes, European Schoolnet traite l’utilisation des Serious Games au niveau européen. Le réseau actif ENGAGE- Learning essaie de répondre à l’aspiration par une collaboration européennne ainsi que le tout nouveau réseau GALA et enfin, une conférence à Bruxelles a eu lieu au mois d’octobre rassemblant divers acteurs européens.

En constatant cette assemblée variée autour du Serious Games, il était immanquable de voir naître une équipe de traducteurs. Espérons que ce petit groupe se pérennise et s’agrandisse pour une plus grande. Si vous désirez rejoindre l’équipe, taper dans le moteur de recherche Facebook “Traduction Serious Games”. Bienvenue à tous !