1ère conférence sur les Serious Games en Belgique : une vraie réussite !

4 05 2010
Yooppi.net

Yooppi.net

Un petit compte-rendu sommaire de la journée qui s’est déroulée ce 4 mai au complexe Imagix à Mons que je vous présentais dans un article précédent

Pas le temps de fermer sa voiture à clé que vous êtes accueilli par un Grognard sur échasses qui vous fait passer l’antre. Aussitôt passée, un second grenadier qui lui, un étage plus bas (sans échasse) s’enquière de votre nom et de votre origine pour, tout à coup, crier bien haut et fort de votre arrivée sur les lieux. Quoi de plus original qu’un accueil “pas sérieux” dans un monde de jeux sérieux… Vous l’aurez compris, une équipe de “chauffeurs de salle” sont là pour mettre l’ambiance et ce n’est que le début d’une suite empreinte d’humour et de bonne humeur.

Revenons à nos jeux sérieux… la matinée a démarré par une conférence-débat modérée par Alain Gerlache, le présentateur de l’émission Intermédia – RTBF avec différents acteurs aussi riches les uns que les autres en expériences dans le domaine, que ce soit dans la pédagogie, l’approche ou la réalisation d’un serious game.

Des questions pertinentes : Qu’est-ce qu’un serious game ? Le jeu est-il l’avenir du travail ? Comment peut-il être utile ? Comment le rendre efficace ? Quel est son avenir ? Est-ce une mode passagère ? Un alibi culturel ? Autant de questions pour une nouvelle approche du monde ludique, pédagogique, communicationnel, de sensibilisation et de marketing.

Les serious games se doivent d’être attractifs et efficaces. Ils touches tous publics, de tous âges et tous horizons. Ils n’ont pas la prétention de remplacer un enseignant ou un formateur mais d’être un outil, attrayant de surcroît. Il est une prolongation du jeu vidéo en pleine évolution, en phase de maturité mais il ne remplacera pas l’e-learning qui lui, ne remplacera pas le professeur. Cependant, comment les formateurs vont-ils changer leur apprentissage ?

Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends.[Benjamin Franklin]

Une citation appropriée pour le thème qui nous occupe et qui nous est rappelée lors du débat. A la différence du jeu vidéo, le serious game est une prestation de service suite à des demandes ponctuelles et précises. Le jeu est destiné à sa problématique. Il reste souvent privé puisqu’il implique uniquement l’entreprise commanditaire.

Il existe peu d’éditeurs de jeux en Belgique (2 en Wallonie), par contre, les propositions d’aide sont plus nombreuses, venant de différents organismes, notamment l’Etat. Il existe donc un potentiel certain en la matière, mais nous verrons cela plus bas suite aux différents appels à projets qui ont été soumis.

Lors de ce débat, le public a été appelé à participer à une enquête-statistiques que je vous livre ici en photos. Bien que la qualité ne soit pas au top, on peut facilement avoir un aperçu des résultats. Cliquez sur les images pour agrandir.

A la question de savoir si vous êtes un homme ou une femme, certains ne savent pas 😉

seriousgames_enquete01
Nombreuses petites et moyennes entreprises étaient présentes.

seriousgames_enquete02
Pour la plupart, un serious game est essentiellement un jeu ludique pour apprendre.

seriousgames_enquete03

et un moyen utile pour atteindre ses objectifs

seriousgames_enquete04

Il est sensé être tous publics

seriousgames_enquete05

Il semble que le public présent soit là pour l’utilisation plutôt que la réalisation

seriousgames_enquete07

Il est un moyen de rendre les cours plus attractifs

seriousgames_enquete08

Il se développera essentiellement sur les ordinateurs.

seriousgames_enquete09

La fin de matinée et le restant de la journée nous a permis d’entrer dans le vif du sujet par la découverte de serious games dont vous pouvez trouver la liste dans le programme de la journée. Je ne manquerai pas de vous présenter certains plus en détails dans de prochains articles, après les avoir testés, évidemment !

Place aux appels à projet auxquels vous aurez également plus de détails ultérieurement :

  • Appel à projet Serious Game (Ben Piquard, MIC / Fishing Cactus / Belle Productions)
  • Présentation de la formation « développement XNA » (Hervé Docq, Techno.bel)
  • Appel à manifestation d’intérêt « grappe technologiqueSerious game » (Thierry Villers, Infopole Cluster TIC / Pierre Collin, Twist)
  • Présentation des Programmes de Financements européens (Benjamin Paternostre, NCP-Wallonie-UWE)

Et enfin, le vote du public pour le prix « Now.belle » est attribué à Les Secrets d’Ombyliss que je vous présentais il y a peu

Quelques photos :

conferencesg01 conferencesg02
conferencesg03 conferencesg06
conferencesg08 conferencesg09
conferencesg12 conferencesg13
conferencesg10 conferencesg11

Sans oublier notre coachTIC et ses 2 acolytes de la société A Hermes qu’on remercie pour leur excellente prestation et ce moment d’humour

conferencesg04


conferencesg07
conferencesg05

Conclusion

Une journée enrichissante de connaissances, d’apprentissage, de découvertes et de rencontres. Le Number One d’une longue série puisqu’il a été suggéré que cet événement se renouvelle.

Publicités




Une journée consacrée aux serious games : une première en Belgique.

7 04 2010

Affiche Serious Game Comme je l’expliquais dans le tout premier article de ce blog, l’homme a toujours joué mais ce n’est que depuis peu que les jeux dits sérieux ont commencés à s’intégrer dans des univers qu’on aurait jamais imaginé, il y a quelques années.

L’univers des Relations Humaines en est un puisque ces serious games touchent de nombreux domaines. Cela va de la formation au recrutement, en passant par le management ou encore la sensibilisation.

Le domaine du serious game a déjà fait un bon bout de chemin en Europe mais il n’est encore qu’au stade d’apostolat et en Belgique, on peut le qualifier d’embryonnaire.

Pourquoi des serious games ? Que peuvent-ils nous apporter ? Qu’y a-t-il de différent ? … Toutes les réponses à ces questions sont le défi que nous propose Belle Productions  et NOW.be, tous partenaires, en organisant une journée destinée à ce monde de jeux sérieux, une première en Belgique.

Durant cette journée,  vous découvrirez…

  • Ce en quoi le jeu peut intervenir dans la réhabilitation motrice des personnes âgées,
  • Une série d’outils gratuits de développement de jeux (Microsoft XNA),
  • Bricomania, une simulation de stage dans une grande surface,
  • Tidi, une virtualisation dédiée à la formation
  • L’Advergame pour l’Internet, les mobiles et réseaux sociaux…
  • Neurodyssée, un jeu sorti en juin 2009, créé par Belle Productions, pour tester ses connaissances de l’Union Européenne
  • Les Secrets d’Ombyliss de Belle Productions  pour conscientiser les problèmes d’intégration de la personne handicapée dont j’ai déjà parlé dans cet article.
  • Et également de nombreuses animations et démonstrations dans l’espace business.

Consultez le programme complet via www.seriousgame.be

Rendez-vous dès 9h30 le 4 mai 2010 à Mons-Imagix
Boulevard André Delvaux, 1
7000 Mons – Belgique

Si vous êtes dans l’impossibilité de vous y rendre, vous pouvez toujours suivre la conférence en direct sur la page d’accueil de www.seriousgame.be