Arcademic Skill Builders pour l’enseignement fondamental

15 11 2010

 arcademicskilbuilders01 Additionner, soustraire, multiplier, diviser sont essentiels à la réussite d’un enfant, que ce soit à l’école ou dans son quotidien. Les mathématiques permettent  une meilleure assurance, développent l’esprit et nous accompagnent dans la vie de tous les jours : on compte le temps, l’argent, la quantité, on résout des problèmes, … bref, ils nous facilitent la vie, ce pourquoi les mathématiques sont intégrés dans l’enseignement fondamental.

arcademicskilbuilders02 Arcademic Skill Builders est un site de mini jeux pour les jeunes élèves de 3 à 8 ans pour leur permettre de compléter leur enseignement de manière ludique. Les différents jeux sont classés par disciplines et bien qu’ils soient en anglais, certains sont facilement utilisables. Certains se pratiquent en solo, d’autres sont multi-joueurs où l’enfant se retrouve en compétition avec d’autres ou en équipe.

arcademicskilbuilders03 Souvent sous forme de courses, la progression de son véhicule dépendra de ses réponses et de sa rapidité. Plus il répondra vite et correctement, plus il aura de chance d’atteindre la ligne d’arrivée en premier.

Courses de Jet-ski, de navettes spatiales, de voitures, de pingouins, de chevaux, jeux de plateau, tire à la corde, jeu de tir, etc… vont permettre aux enfants d’apprendre tout en s’amusant. Le nombre de joueurs varie de 1 à 4 participants où l’enfant rejoindra une partie ou en créera une. Les parties créées peuvent être privées ou publiques.

arcademicskilbuilders04En plus des additions, soustractions, multiplications, divisions, nombres entiers, fractions et ratios, il pourra apprendre l’anglais avec l’art du langage et la géographie, les capitales, les états, etc…

Le site est très fréquenté en dehors des heures d’école, je conseille donc aux enseignants, s’ils n’ont pas la possibilité de l’utiliser en classe, d’inciter les enfants à participer chez eux.

Publicités




Serious Games multilingues

9 11 2010

pics_web_multilingue

Aujourd’hui, exceptionnellement, je ne vais pas vous présenter un jeu comme à l’habitude mais vous présenter un projet des plus intéressants qui a vu le le jour il y a peu.

C’est en discutant avec Marco Bertolini, Coach et Formateur chez Lingua Franca Academy sur les outils web 2.0 suite à mon article Le chacun pour soi, c’est démodé où il m’expliquait son expérience dans le travail collaboratif sur la traduction du logiciel Mindmapping et les vidéos de TED que je lui ai fait part de mon souhait de voir une collaboration similaire pour la traduction de Serious Games.

Ni une ni deux, Marco Bertolini, très enthousiaste, m’a suggéré de lancer le mouvement, c’est pourquoi nous avons ouvert un groupe sur Facebook et lancé une annonce aussitôt.

En moins d’une semaine, le groupe s’est constitué de 9 personnes du Danemark, de France, et de Belgique, concepteurs, linguistes ou autres disciplines maniant le danois, l’anglais, l’allemand et le français.

Kim LarsenSimon Bachelier, Shadia Ramsahye, Julien Llanas, Claudia Arpaia Formazione, Pascal Delamaire nous ont rejoint, Marco Bertolini et moi-même pour travailler sur 3rdworldfarmer, le Serious Game conçu par Frederik Hermund, que je vous ai présenté dans Exploitez une ferme du tiers-monde et ce, bénévolement.

Beaucoup de lecteurs me demandent souvent, lorsque je publie un Serious Games en anglais, s’il n’existe pas la version française. Il est vrai que si vous utilisez un jeu sérieux  dans un cadre éducatif, c’est quand même beaucoup plus confortable de l’avoir dans sa langue natale, malgré qu’un enfant se débrouille très bien et ne semble pas être dérangé par l’anglais s’il n’y a pas trop de textes à lire.

Cela faisait un moment que l’idée me taraudait d’autant plus que nombreuses collaborations au niveau européen ont vu le jour. Sur Linkedin, les échanges, idées, avis, débats foisonnent sur les Serious Games via les quatre coins de l’Europe, Un cluster, organisé par Infopole a vu le jour entre partenaires français et belges. Un autre cluster a été créé par le SGI à Londres ou encore Le Cluster Rhône-Alpes, European Schoolnet traite l’utilisation des Serious Games au niveau européen. Le réseau actif ENGAGE- Learning essaie de répondre à l’aspiration par une collaboration européennne ainsi que le tout nouveau réseau GALA et enfin, une conférence à Bruxelles a eu lieu au mois d’octobre rassemblant divers acteurs européens.

En constatant cette assemblée variée autour du Serious Games, il était immanquable de voir naître une équipe de traducteurs. Espérons que ce petit groupe se pérennise et s’agrandisse pour une plus grande. Si vous désirez rejoindre l’équipe, taper dans le moteur de recherche Facebook “Traduction Serious Games”. Bienvenue à tous !





1066, le Serious Game de l’histoire de la conquête de l’Angleterre

11 10 2010

battle1066_01 Il y a un millier d’années, une grande guerre est survenue sur la Terre du Milieu.
Trois royaumes sont tombés en guerre. Les vainqueurs allaient changer l’Angleterre pour toujours . Les Anglais, dirigés par leur roi nouvellement couronné, Harold Godwinson. Les Normands, avec leur duc Willliam de Normandie, désireux d’étendre son territoire. Les Vikings, intrépides guerriers menés par le grand roi Hardrada.

L’Angleterre, le pays du peuple Anglo-Saxon était une terre riche et fertile, jalousement désirée par ses voisins. Le nouveau roi anglais Harlold Godwinson, craignant une attaque imminente de Guillaume, duc de Normandie, envoie ses armées au sud pour protéger sa terre.

battle1066_05 A l’insu de Harold, les Normands ne sont pas les seules personnes prêtes à la guerre pour prendre sa couronne. Traversant les mers dangereuses de la Norvège, le grand roi Harald Hardrada conduit l’intrépide armée des Vikings.
Près de la région de Scarborough, l’invasion de l’Angleterre a commencé.
Les Anglais du Nord, dirigés par les deux puissants comtes, marchent à la rencontre des envahisseurs à l’extérieur de la ville de York.

La bataille de Fulford avait commencé…

 

battle1066_081066 est un Serious Game style combat naval qui vous plonge dans cette grande partie de l’histoire qu’est la Conquête de l’Angleterre affrontant Anglais, Vikings et Normands.

Quoi de mieux pour agrémenter un cours d’histoire que de se placer à la tête de l’un de ces peuples… où vous devrez vaincre l’armée de vos ennemis en les tuant ou en tentant d’effrayer le plus de soldats possibles.

L’interface se divise en deux parties :

  • En haut, une vue sur la bataille où vous pouvez voir vos troupes et celles des ennemis et où vous choisirez les différentes actions pour donner les commandes à vos troupes.
  • En bas, le plan de bataille (vue aérienne) qui vous indique toutes les informations concernant votre armée, notamment son morale, les points et le nombre d’unités. Il est divisé de 5 lignes et 30 colonnes qui représente le champs de bataille.

battle1066_06 1066 se joue en deux tours, qui sont divisés en deux phases. Chaque tour commence par la phase Sélectionnez Commandes, où les ordres sont émis. Elle est suivie par la phase d’exécution des commandes où l’action se joue.
Cliquez sur l’une de vos unités pour faire apparaître la palette des différentes actions où vous pourrez donner une commande. Vous pourrez ainsi déplacer vos troupes, tirer une volée de flèches dans les lignes ennemies en visant et en donnant la force de tir, provoquer le camp adverse en les insultant pour saper leur moral et augmenter celui des vôtres en tapant sur la touche le plus rapidement possible, renforcer les défense d’une unité pour les préparer à l’attaque ou encore la scinder.

battle1066_03 Une fois que vous avez sélectionné vos commandes, cliquez sur Exécuter et la prochaine phase commencera.
Au cours de l’exécution, vous pourrez observer toutes les actions qui se déroulent dans la vue de bataille. Ce cycle sera répété jusqu’à ce qu’une armée aura remporté la victoire.
Lorsque deux unités adverses sont à côte à côte, un combat a lieu. Appuyez sur les touches du curseur au bon moment pour infliger des dégâts brutaux à l’équipe ennemie.
Lorsqu’une unité est en charge, appuyez sur la barre d’espace le plus rapidement possible afin d’augmenter votre pouvoir et écraser la pensée de votre ennemi.
Le moral de votre armée est extrêmement important dans le jeu, donc gardez un œil attentif sur celui de votre armée dans le panneau d’information. Garder le moral élevé et réduire celui de votre ennemi sera la clé de la victoire.

battle1066_09 Les unités d’infanterie peuvent être positionné en deux formations stratégiques :

En forme de pointe permet de briser les lignes de défense forte. Les Vikings sont particulièrement forts dans cette technique. 
En forme de mur-bouclier est la meilleure forme de défense. Les Saxons sont particulièrement doués pour celle-ci.

Vous pouvez jouer seul ou à plusieurs

En mode seul, 2 façons et 3 niveaux de difficulté (facile, moyen ou difficile) :

  • Jouer en mode histoire : démarrer une nouvelle bataille de la campagne de Hastings
  • Créer une bataille : créer et jouer une bataille escarmouche contre l’ordinateur.

En mode multi-joueurs :

  • En affrontant un ami en ligne – 3 champs de bataille : Fulford, Stamford ou Hastings – 3 tailles de bataille : petite, moyenne ou grande
  • En affrontant un adversaire sélectionné en ligne, vous pouvez choisir parmi 3 clans :

    battle1066_10 – Les Vikings – Dirigé par Harald Hardrada
    Notoirement courageux et féroce, les Vikings sont les maîtres du combat main-à-main. Il leur manque une unité à cheval, mais se rattrapent avec leur force brutale et les armures de leur garde varangienne. Les Vikings préfèrent se battre jusqu’à la mort plutôt que d’affronter le déshonneur de la capture.
    Attaque: forte – Défense: faible – Courage: puissant

    – Les Normands – Dirigée par Guillaume, duc de Normandie
    Les Normands usent d’une tactique intelligente en combinant les chevaliers montés, l’infanterie à pied et les troupes de missiles, qui font d’eux l’armée la plus polyvalente du monde occidental. La discipline dépend entièrement de leur succès, et si la bata
    ille va à leur encontre, leurs troupes se renversent.
    Attaque: forte- Défense: Moyenne – Courage: Moyen

    – Les Anglais – dirigée par le roi Harold Godwinson 
    Gardiens de leurs terres depuis plus de 600 ans, les Anglo-Saxons sont de fiers guerriers, mais leurs armées contiennent plus d’agriculteurs que de soldats. Les Huscarls se battront jusqu’à la mort, mais tous ne sont pas si courageux. La Anglais luttent à pieds, et font plus confiance en leur épée qu’en leurs flèches.
    Attaque: Moyenne – La Défense: forte – Courage: moyen