Serious Games multilingues

9 11 2010

pics_web_multilingue

Aujourd’hui, exceptionnellement, je ne vais pas vous présenter un jeu comme à l’habitude mais vous présenter un projet des plus intéressants qui a vu le le jour il y a peu.

C’est en discutant avec Marco Bertolini, Coach et Formateur chez Lingua Franca Academy sur les outils web 2.0 suite à mon article Le chacun pour soi, c’est démodé où il m’expliquait son expérience dans le travail collaboratif sur la traduction du logiciel Mindmapping et les vidéos de TED que je lui ai fait part de mon souhait de voir une collaboration similaire pour la traduction de Serious Games.

Ni une ni deux, Marco Bertolini, très enthousiaste, m’a suggéré de lancer le mouvement, c’est pourquoi nous avons ouvert un groupe sur Facebook et lancé une annonce aussitôt.

En moins d’une semaine, le groupe s’est constitué de 9 personnes du Danemark, de France, et de Belgique, concepteurs, linguistes ou autres disciplines maniant le danois, l’anglais, l’allemand et le français.

Kim LarsenSimon Bachelier, Shadia Ramsahye, Julien Llanas, Claudia Arpaia Formazione, Pascal Delamaire nous ont rejoint, Marco Bertolini et moi-même pour travailler sur 3rdworldfarmer, le Serious Game conçu par Frederik Hermund, que je vous ai présenté dans Exploitez une ferme du tiers-monde et ce, bénévolement.

Beaucoup de lecteurs me demandent souvent, lorsque je publie un Serious Games en anglais, s’il n’existe pas la version française. Il est vrai que si vous utilisez un jeu sérieux  dans un cadre éducatif, c’est quand même beaucoup plus confortable de l’avoir dans sa langue natale, malgré qu’un enfant se débrouille très bien et ne semble pas être dérangé par l’anglais s’il n’y a pas trop de textes à lire.

Cela faisait un moment que l’idée me taraudait d’autant plus que nombreuses collaborations au niveau européen ont vu le jour. Sur Linkedin, les échanges, idées, avis, débats foisonnent sur les Serious Games via les quatre coins de l’Europe, Un cluster, organisé par Infopole a vu le jour entre partenaires français et belges. Un autre cluster a été créé par le SGI à Londres ou encore Le Cluster Rhône-Alpes, European Schoolnet traite l’utilisation des Serious Games au niveau européen. Le réseau actif ENGAGE- Learning essaie de répondre à l’aspiration par une collaboration européennne ainsi que le tout nouveau réseau GALA et enfin, une conférence à Bruxelles a eu lieu au mois d’octobre rassemblant divers acteurs européens.

En constatant cette assemblée variée autour du Serious Games, il était immanquable de voir naître une équipe de traducteurs. Espérons que ce petit groupe se pérennise et s’agrandisse pour une plus grande. Si vous désirez rejoindre l’équipe, taper dans le moteur de recherche Facebook “Traduction Serious Games”. Bienvenue à tous !

Publicités




Neurodyssée, vers la connaissance de l’Europe

1 10 2010

neurodyssee01 Des Aliens ont débarqués aux portes de l’Europe pour une mission spéciale : Elargir leurs connaissances sur l’Union Européenne.

Pour ce faire, ils vont devoir répondre à une multitude de questions à choix multiples dans de nombreux domaines : géographie, histoire, musique, cinéma, art, sport, sciences, traditions, etc… Le but est d’obtenir un maximum de cartes mémoires qui en compte 27 au total (nombre des pays de l’Union Européenne).

Commandité par la Chancellerie du Premier Ministre et réalisé par Belle-Productions, Neurodyssée est un serious games destiné à sensibiliser jeunes et moins jeunes à la connaissance sur l’Europe.

Il nous a été distribué gracieusement lors de la Première Conférence du 4 mai à Mons au format DVD ainsi qu’une version cartes jouable de 3 à 6 joueurs et la version web est maintenant accessible gratuitement en ligne.

neurodyssee05

La Version DVD

Neurodyssée peut se jouer seul, à deux ou trois joueurs.

Pour une partie à trois, chacun se voit attribué, à tour de rôle, un état :

  • le maître du jeu choisit le niveau de difficulté de la question. Plus la difficulté de la question grande, plus lent sera le déstresse.
  • le perturbateur choisit une action ayant des effets particuliers, certains sont directs d’autres à retardement,
  • le candidat répond à la question.

Le temps de réponse pour chacun augmente son stress, que ce soit pour choisir le niveau de difficulté, la perturbation ou répondre à la question. Ce stress entraîne l’augmentation de la taille de son cerveau. Si la réponse est bonne, il gagne une carte mémoire. Les mauvaises réponses font également augmenter son cerveau et lorsqu’il explose, le joueur perd 4 cartes mémoire.

neurodyssee03A 2 joueurs, les règles sont identiques si ce n’est que le maître du jeu est aussi perturbateur.

Pour jouer seul, les questions sont posées directement sans niveaux de difficulté, il gagne un territoire si la réponse est bonne, son cerveau diminue de 20%. La partie est finie lorsque son cerveau explose.

Le jeu contient une rubrique avec fiches pour chaque pays : année d’adhésion, régime politique, capitale, superficie, habitants, population, monnaie, langue officielle.

La Version Web

neurodyssee06Neurodyssée online est décliné en 4 langues, la base du jeu est identique si ce n’est quelques exceptions. Vous pouvez jouer seul ou avec d’autres personnes en ligne. Vous pouvez rejoindre une partie ou en créer une en choisissant le niveau de difficulté et l’accessibilité publique ou privée.

Après avoir rejoint une partie, vous avez accès à trois écrans :

  • Le jeu où vous devrez répondre aux questions et gérer votre personnage avec des actions Bonus. Ces bonus vont vous permettre de vous protéger des adversaires. Ainsi vous pourrez vous protéger temporairement des actions des adversaires, décompresser pour réduire l’état de stress de votre cerveau. Obtenir un Joker qui éliminera une mauvaise réponse parmi celles qui vous sont proposées.
  • neurodyssee07 Les participants : cet écran vous montre tous les participants avec leur nombre de cartes gagnées et la possibilité de leur envoyer des perturbations en sélectionnant d’abord l’adversaire et ensuite la perturbation attribuée.
  • La carte d’Europe qui vous renseigne sur chacun des pays européens et vous permet d’avoir une vue d’ensemble des pays que vous avez gagné.




Une journée consacrée aux serious games : une première en Belgique.

7 04 2010

Affiche Serious Game Comme je l’expliquais dans le tout premier article de ce blog, l’homme a toujours joué mais ce n’est que depuis peu que les jeux dits sérieux ont commencés à s’intégrer dans des univers qu’on aurait jamais imaginé, il y a quelques années.

L’univers des Relations Humaines en est un puisque ces serious games touchent de nombreux domaines. Cela va de la formation au recrutement, en passant par le management ou encore la sensibilisation.

Le domaine du serious game a déjà fait un bon bout de chemin en Europe mais il n’est encore qu’au stade d’apostolat et en Belgique, on peut le qualifier d’embryonnaire.

Pourquoi des serious games ? Que peuvent-ils nous apporter ? Qu’y a-t-il de différent ? … Toutes les réponses à ces questions sont le défi que nous propose Belle Productions  et NOW.be, tous partenaires, en organisant une journée destinée à ce monde de jeux sérieux, une première en Belgique.

Durant cette journée,  vous découvrirez…

  • Ce en quoi le jeu peut intervenir dans la réhabilitation motrice des personnes âgées,
  • Une série d’outils gratuits de développement de jeux (Microsoft XNA),
  • Bricomania, une simulation de stage dans une grande surface,
  • Tidi, une virtualisation dédiée à la formation
  • L’Advergame pour l’Internet, les mobiles et réseaux sociaux…
  • Neurodyssée, un jeu sorti en juin 2009, créé par Belle Productions, pour tester ses connaissances de l’Union Européenne
  • Les Secrets d’Ombyliss de Belle Productions  pour conscientiser les problèmes d’intégration de la personne handicapée dont j’ai déjà parlé dans cet article.
  • Et également de nombreuses animations et démonstrations dans l’espace business.

Consultez le programme complet via www.seriousgame.be

Rendez-vous dès 9h30 le 4 mai 2010 à Mons-Imagix
Boulevard André Delvaux, 1
7000 Mons – Belgique

Si vous êtes dans l’impossibilité de vous y rendre, vous pouvez toujours suivre la conférence en direct sur la page d’accueil de www.seriousgame.be